Un concert puis un enregistrement. Les quatre garçons des Slaughterhouse Brothers viennent au Hipster Café à Rouen vendredi 19 février avant d’enregistrer le deuxième album.

 

slaughterhouse borthersLe début de l’histoire des Slaughterhouse Brothers a été très convaincant. Les quatre garçons, installés à Caen, se sont fait remarquer avec Hometown Boys, titre d’un premier album rock, électrique, entêtant et rafraichissant. La suite, on l’attendait bien évidemment avec impatience.

 

Pour l’écrire, les Slaughterhouse Brothers ont pris un virage qui s’entend sur cet EP, Candy Songs, sorti avec trois morceaux, au début de l’année 2016. « Cela s’est fait naturellement. On avait envie d’explorer d’autres voies. Sur le premier album, on avait travaillé la production en rajoutant des guitares, des percussions… » Sur Candy Songs, les Slaughterhouse Brothers sont allés à l’essentiel. Il y a là très certainement l’influence de la scène. Néanmoins, cela reste un album rock mais un rock plus aérien, plus mélodieux, plus pop avec des voix davantage mises en avant. Trois titres et aussi trois ambiances, planante sur The Void, légère sur Among The Senses, intime sur Rosie Eyes.

 

Cet EP est une étape avant la sortie du deuxième album, déjà écrit. « Nous jouons les titres de Candy Songs depuis quelque temps maintenant. Sans savoir si nous devions les enregistrer. Comme ils ont été bien accueillis, nous avons décidé de les enregistrer. C’est aussi une manière de faire patienter ». Les Slaughterhouse Brothers partent pour la Creuse fin février et début mars pour enregistrer les dix titres qui figureront sur le prochain album.

 

  • Vendredi 19 février à 20h30 au Hipster Café à Rouen.
  • Pour écouter : ici
  • Pour participer à la campagne de financement du deuxième album : ici