Même s’ils apparaissent seulement à deux sur la photo, I Am Un Chien est un trio qui refuse de se laisser enfermer dans toute case musicale. Les trois garçons jouent un rock electro puissant, mouvant et spontané. Ils sont samedi 14 février à l’Abordage à Evreux dans le cadre de Hasta la Vista.

 

IAM1C_NB1Pas question de s’enfermer dans un style ou de rester sur des acquis. I Am Un Chien n’a cessé d’expérimenter, de se renouveler, d’explorer, de tordre les sons au fil des EP pendant ces dix ans. Il y en a eu trois dont Humanity, le dernier, avec un titre fédérateur, bien plus pop. Cependant, le trio parisien apparaît toujours bien énervé avec ces rythmes punk, rock qui peuvent partir dans des délires.

 

« En fait, nous aimons bien mélanger tout ce qu’on aime. Nous avons envie de garder ça pour surprendre et nous surprendre. Tout cela est très spontané. Nous écoutons tous un peu la même chose. On se retrouve sur des idées. Donc, les compositions s’écrivent très vite », explique David.

 

Pas de limites pour ces beaux gosses qui ne cachent pas leur côté romantique ? « On ne fera pas de samba ou de zouk. En revanche, nous sommes fans de hip-hop. Le prochain EP dont nous avons écrit les trois quarts des titres sonnera très hip-hop. Pour l’instant, les démos défoncent ».

 

Un nouvel EP sans penser à un album parce qu’il est trop tôt pour le trio. I Am Un Chien sort quelques morceaux, tourne un clip, fait le buzz sur le net. « Cela permet d’aller très vite. Nous ne voulons pas être dans ce schéma : un album, une tournée, une pause… Nous préférons rester dans un truc indépendant, être maître de ce que nous faisons jusqu’au bout ».

 

Le studio, c’est bien, « on fait des choses clean, mais on s’en fout, en fait ». I Am Un Chien se plaît à travailler dans les caves. « On veut être dans des choses puissantes ». Comme sur scène où le trio emmène les salles dans ce tourbillon de sons électroniques.

 

 

  • Samedi 14 février à 20 heures à l’Abordage à Evreux. Tarifs : de 15 à 11 €. Réservation au 02 32 31 86 80 ou sur www.abordage.net
  • Première partie : Christine