En manque jusqu’à la folie

par | 11 février 2021 | Vie culturelle

Le SiRoCo à Saint-Romain-de-Colbosc a reçu en résidence la compagnie Oko, installée au Havre, qui a poursuivi son travail sur sa première création, Manques.

Le traumatisme est toujours douloureux. Il a laissé sur le corps une blessure profonde qui se lit dans les gestes. Pourtant, il faudra bien se mouvoir, danser pour se libérer de ce poids si lourd parce que les changements de tenue vestimentaire ne suffiront pas à aller jusqu’à la guérison. Dans Manques, le premier projet de la compagnie OkO, c’est le corps qui exprime avant tout les sentiments. Les mots, difficilement audibles dans un premier temps, viendront plus tard. Une jeune femme, paumée, a été abusée par son amoureux, puis subit les reconquêtes de cet homme et les leçons de ses parents. La danse est brute sur les variations du titre de Cole Porter, I’ve got you under my skin, composées et interprétées par Pauline Denize et Gaétan Lecalvez.

Pour écrire Manques, présenté en fin de résidence au SiRoCo à Saint-Romain-de-Colbosc, Taya Skorokhodova s’est à nouveau plongée dans Crave de Sarah Kane, plus précisément dans la déclaration d’amour de la pièce. « Quand je la lis et l’entends, elle me donne des frissons. Elle est tellement juste. Pour la recevoir, il faut que le traumatisme soit effacé ». Le temps et la danse y parviendront… peut-être.

Dans cette création qui mêle théâtre et danse, Taya Skorokhodova aborde le thème de la folie avec tous ses excès dans lesquels un être se plonge après de fortes émotions. Pour l’écrire, elle a  mené avec la compagnie des ateliers dans un hôpital psychiatrique. « Nous avions eu besoin de nous nourrir de cet univers-là. Nous avons rencontré des patients et des soignants, enregistré des sons et des lumières. Leur gestuelle a nourri la danse ». Sur un plateau nu, avec seulement quatre chaises et quelques vêtements, quatre personnages, interprétés par Olivia Caillaud, Romain Tamisier, Lillah Vial et Rémi Dessenoix, se débattent avec leurs démons et des tourments intérieurs. Jusqu’à ce que cette déclaration d’amour déchirante résonne. Un spectacle prometteur.

À lire également

Spring en stream

Spring en stream

Le festival Spring des 2 Pôles cirque en Normandie, ne se tiendra pas comme...

non ut mi, Praesent Curabitur Nullam porta. consequat. Sed Phasellus