COVID 19 : Pas de concerts. Pas de spectacles. Pas d’expositions… nous avons une belle pensée et apportons tout notre soutien à tous les acteurs et actrices du monde culturel, particulièrement affectés par cette mesure. Prenez soin de vous. Restez chez vous et toujours aussi curieux !

Festival Viva Cité : “Octopus” ou le théâtre à la radio

par | 28 juin 2017 | Art de la rue

Le récit commence avec la chute du mur de Berlin et se termine en 2040. Plus de cinquante ans d’histoire qui se racontent à travers celle de six personnages. Octopus, la trilogie de la compagnie caennaise, Le Ballon vert est créée samedi 1er et dimanche 2 juillet lors du festival Viva Cité à Sotteville-lès-Rouen.

Comment concilier les contraintes de l’espace public et la narration d’un récit intime ? Le Ballon vert, compagnie fondée en 2012 à Caen, a trouvé la solution : marier le théâtre et la radio. « C’était évident pour moi », affirme Amélie Clément. « J’ai toujours beaucoup écouté la radio, des émissions engagées. Je suis aussi une maman de deux enfants qui font du bruit. J’écoute les choses au casque. Je fais partie de la génération walkman ». Octopus est une trilogie théâtrale et radiophonique à voir samedi 1er et dimanche 2 juillet lors du festival Viva Cité à Sotteville-lès-Rouen et à écouter sur la bande FM sur 102.8

Pour écrire Octopus, la directrice artistique du Ballon vert s’est inspiré des entretiens de Marguerite Duras menés sur France Culture en 1962. Elle a posé les mêmes questions sur la vie, la mort, le bonheur, l’amour, la parentalité à un groupe de 70 personnes. « Ce sont des interrogations qui traversent le temps et les générations et qui permettent de voir si les objectifs ont changé, si les utopies ont évolué. Notamment avec l’avènement des nouvelles technologies. Ont-elles en fait un impact sur nos sentiments, nos réflexions ? ».

A partir de ces réponses, les auteurs, Manon Thorel et Jérémie Fabre, ont écrit cette trilogie, Le Cri du poulpe, La Naissance des pieuvres et L’Enchantement du calamar. L’histoire : un homme vient de perdre son fils de 6 ans. Comment va-t-il pouvoir vivre maintenant ? Comment va réagir la voisine, la voisine de la voisine ? Octopus évoque le destin de 6 personnages qui débute à la fin des années 1980 avec la chute du mur de Berlin. Les spectateurs, avec un casque sur les oreilles, les suivent au fil des épisodes jusqu’en 2040. Les aspirations évoluent. Tout comme les préoccupations. Les espoirs se mêlent aux désillusions. Comment vivre alors avec ces traces indélébiles dessinées par un drame.

 

Octopus, la trilogie

  • Le Cri du poulpe samedi 1er juillet à 15h30
  • La Naissance des pieuvres samedi 1er juillet à 21 heures
  • L’Enchantement du calamar dimanche 2 juillet à 14h15
  • Réservation à l’accueil du public, dans le bois de la Garenne à Sotteville-lès-Rouen

À lire également

commodo porta. libero. Donec risus. Praesent