Terrasses du jeudi : un pas vers les sixties avec Popping Hole

par | 12 juillet 2017 | Concert

Popping Hole joue aux Terrasses du jeudi à Rouen le 13 juillet. Deux sets pour découvrir ces quatre garçons très influencés par la pop des années 1960.

 

Leurs influences, ils les assument pleinement. A les écouter, il leur serait de toute façon bien difficile de renier les Beatles, les Kinks, les Zombies, les Beach Boys et aussi Teenage Fanclub. Sans oublier les Dogs et Tahiti 80 dont ils sont « super fans ». Il y a chez Popping Hole une belle élégance, une douce fraicheur, des mélodies ensoleillées qui adoucissent les moments les plus douloureux.

Les quatre Rouennais de Popping Hole ne se sont pas non plus arrêtés à la pop des années 1960 et 1970. « J’ai découvert cette musique au lycée grâce à un ami qui a été très tôt marqué par elle. J’ai beaucoup aimé le côté joyeux, ces pop songs entraînantes », se souvient Gaylord, basse. « Ces influences sont naturelles pour nous. C’est ce qui nous correspond le mieux et fait l’esthétique de Popping Hole ». Les influences sont importantes mais pas exclusives. Les quatre Rouennais y apportent quelques touches de modernité dans leur son.

Un troisième EP

Popping Hole, parrainé par le 106 à Rouen, a signé deux EP, en 2012 et 2016. Un premier plus brut et un second plus electro. « Ces deux disques ont des sons assez neutres. Ils manquent peut-être un peu de caractère. Le fait d’avoir été parrainé par le 106 nous a permis d’affiner nos choix, d’avoir un parti pris plus affirmé », commente Maxime. Le troisième, avec quatre titres, sera enregistré à partir du 18 juillet. Avant la sortie de l’EP prévue en 2018, le groupe dévoilera en septembre son premier clip tourné sur Apologize to Elisa à Eu par Florent Dubois. « Il a fait quelque chose de très visuel. Comme pour Tahiti 80. C’est le clip de présentation du groupe », indique Hugo.

La suite : la recherche d’un label qui va « conditionner la futur du groupe. Nous sommes dans une période charnière », confie Maxime. « Quand nous avons commencé, la musique était un hobby. Au début, on allait jouer ce que nous avions composé dans nos chambres. Au fil du temps, nous avons pris cela davantage au sérieux. Depuis un an, nous nous posons de nombreuses questions. En fait, nous nous sommes pris au jeu après avoir donné de plus en plus de concerts, jouer dans des salles de plus en plus grandes ». Le 13 juillet, ce sera leur première Terrasses du jeudi à Rouen.

 

 

Programme des Terrasses du jeudi 13 juillet à Rouen

  • 18h30 et 20h15 : Popping Hole place de la Calende
  • 18h45 et 20h30 : Mbata Kongo place du Vieux-Marché
  • 19 heures : The Sharkettes place du 19-Avril-1944
  • 19h15 et 21 heures : Celenod espace du palais
  • 20 heures : Vanessa Rebecker place Saint-Marc
  • 20h45 : Enablers place du 19-Avril-1944
  • 21h15 : The Angelcy place Saint-Marc

À lire également