Ma Folle Otarie (dans la ville de D.) de Pierre Notte est un conte fantastique qui s’achève à Dieppe. Brice Hillairet joue ce monologue, programmé par DSN, en dehors du théâtre et chez les particuliers durant toute cette semaine.

 

Cet homme-là a dû fuir sa ville, Paris. Il est gris. Il n’a pas une vie trépidante. Il n’a jamais dit oui, dit non. Il n’a jamais ressenti de sentiments amoureux non plus. Il n’a ni passion, ni révolte. Un jour, ses fesses vont commencer à grossir de manière mystérieuse. Elles vont gonfler, gonfler encore jusqu’à mesurer 6 mètres de diamètre. Pas facile de vivre avec un tel postérieur, de s’habiller, de s’asseoir, de dormir, de se promener dans la rue… L’homme gris quitte Paris par la Seine, se retrouve au Havre, puis dans la mer où il croise une otarie. C’est ce mammifère marin qui va le sauver, le guider vers e chemin de la liberté et de l’amour.

 

Pierre Notte a écrit ce conte fantastique à Dieppe lors de sa résidence à DSN. L’auteur et metteur en scène y évoque la démesure. « C’est un personnage kafkaïen qui ne trouve pas sa place dans le monde. C’est très onirique mais il y a une réalité prégnante ». Pierre Notte a confié ce monologue à Brice Hillairet. « Ce texte devait avoir pour vocation à être joué dans les appartements, sans aucune forme de décor, sans effet théâtral, sans lumière. J’avais envie de revenir à la voix, au corps », explique Pierre Notte. Le jeu est donc concentré rigoureusement dans une tension dramatique permanente. La voix et le corps jouent tout : l’émotion, la tendresse, le drame et la drôlerie.

 

  • Lundi 23 mars à 20 heures à Hautot-sur-Mer, mardi 24 mars à 20 heures à Arques-la-Bataille, mercredi 25 mars à 20 heures à Braquemont, jeudi 26 mars à 20 heures à Dieppe, vendredi 27 mars à 20 heures à Touffreville-sur-Eu. Les adresses des lieux de représentations sont indiquées lors de la réservation à la scène nationale de Dieppe au 02 35 82 04 43.
  • Samedi 28 mars à 18h30 soirée cinéma avec Pierre Notte : projection courts métrages et de L’Homme qui rétrécit de Jack Arnold à DSN.