Vapeur sur la ville à l’Atelier 231

par | 11 septembre 2020 | Vie culturelle

Vapeur sur la ville avec l’Atelier 231 et le Pacific Vapeur Club proposent une série de spectacles et la découverte d’une friche industrielle le temps du week-end des Journées du patrimoine samedi 19 et dimanche 20 septembre à Sotteville-lès-Rouen.

Les arts de la rue se mêlent de patrimoine. Retour en arrière sur l’histoire de la friche industrielle de Sotteville-lès-Rouen qui est devenue un lieu de création en 1998. L’Atelier 231 garde toujours les traces de cette fabrique de locomotives à vapeur, préservé par le Pacific Vapeur Club. Vapeur sur la ville sui se tient les 19 et 20 septembre revient sur cette mémoire ouvrière, urbaine et architecturale. Daniel Andrieu, fondateur de Viva Cité et de l’Atelier 231, coordinateur de la publication, Sotteville, la place publique, (éditions Octopus) propose une Une Balade cheminote dans l’ancienne usine qui abrite la célèbre locomotive Pacific 231.

Se réapproprier un site du patrimoine permet d’ouvrir « une fenêtre sur la création contemporaine ». Anne Le Goff, directrice de l’Atelier 231et directrice artistique de Viva Cité a réuni lors de Vapeur sur la ville des compagnies européennes accompagnées par le réseau In Situ. Benjamin Vandewalle crée dans Studio Cité une fête foraine d’un nouveau genre pour regarder le monde autrement. Avec Foreign Tongues, Liquid LOft signe son premier projet artistique en plein air qui mêle la danse, les langues et le paysage urbain. Quant à Richard Wiesner, il réunit dans une installation 28 hymnes de pays européens pour interroger comment l’Union a pu être possible avec des chants aussi belliqueux et nationalistes. Retour de Pop-up Civilisation avec Effeto Larsen et Les Plastiqueurs pour construire une grande agora avec les spectatrices et les spectateurs, invités à échanger sur des sujets de société.

À voir également une sortie d’atelier de Hors Surface qui mesure Le Poids des nuages. Deux personnages s’imaginent de multiples possibles sous et sur un trampoline. Dans Sacré Guillaume, la compagnie Hardie dresse un pont entre la Normandie et le Burkina Faso. De la musique avec le Pigswana Orchestra et les Vibrants Défricheurs , leur Fanfare La Roulètt, le Perce-Plafond et la caravane des Concerts monstrueux…

Infos pratiques

  • Samedi 19 septembre de 10 heures à 21h30, dimanche 20 septembre de 10 heures à 19h30 à l’Atelier 231 à Sotteville-lès-Rouen.
  • Spectacles gratuits et tout public
  • Programmation complète sur www.atelier231.fr

À lire également

adipiscing ut at mi, pulvinar et,