Ils sont tous deux des habitués de la librairie Le Rêve de l’escalier à Rouen. Les dessinateurs rouennais, Jean-Marie Minguez et Julien Hugonnard-Bert, avec Gaëlle Levalet, y reviennent dimanche 20 décembre pour un après-midi de dédicaces.

 

jean marie minguez julien hugonnard bertSur les super héros, ils sont intarissables. Les deux dessinateurs rouennais, Jean-Marie Minguez et Julien Hugonnard-Bert, ont grandi avec ces personnages de bande dessinée. Ils connaissent leurs histoires, leur évolution dans les moindres détails, leurs forces et leurs faiblesses. Surtout les super héros ont fait rêver ces deux garçons. « Qui n’a pas ressenti l’envie de voler, de grimper aux murs ? »

 

Tous les deux ont admiré Spider-Man. « C’est l’ado que j’aurais aimé être. Et Superman est le père que j’aurais aimé avoir. Il est la bonté incarnée. Il va toujours voir ce qu’il y a de bon chez l’homme. Il est certes très fort mais utilise sa force uniquement en dernier recours », confie Julien Hugonnard-Bert.

 

Spider-Man, encore, a donné à Jean-Marie Minguez le goût du dessin. « J’ai découvert la bande dessinée assez tard. Vers 14 ou 15 ans, j’ai commencé à lire la revue de mes frères, Strange. Mon œil allait au delà des bulles. Pour la première fois, je voyais qu’un dessin pouvait raconter une histoire. J’ai alors inventé de nombreux super héros. J’en ai des cahiers remplis. Avec Spider-Man, j’imaginais la suite de l’histoire que j’avais lue ».

 

Le sauveur

 

Julien Hugonnard-Bert et Jean-Marie Minguez aiment aussi les dessiner. « Un super héros, c’est grandiloquent. Tout doit être puissant. C’est plus intéressant à dessiner que Blake et Mortimer, assis dans un fauteuil en train de fumer la pipe », remarque Julien. Pour Jean-Marie, dessiner un super héros, c’est comme «  se dégourdir les jambes. Il offre beaucoup de liberté. Comme il est un archétype, on le reconnaît facilement quel que soit le style. Donc tu peux expérimenter. C’est aussi intéressant de se mettre sur les traces des dessinateurs des super héros ».

 

Aujourd’hui, Jean-Marie Minguez et Julien Hugonnard-Bert ne regardent plus les super héros de la même manière, regrettent les messages devenus trop édulcorés et consensuels pour plaire à un plus grand nombre. Quelle est la place de ces personnages aux étonnants pouvoirs ? Ils sont là pour faire rêver encore parce que nous en avons « tous besoin. Voir un homme voler au-dessus de tout le monde, c’est comme s’affranchir de tous nos problèmes ».

 

Julien Hugonnard-Bert va plus loin. « Le super héros est l’homme providentiel en temps de crise, quand on ne voit plus de solution. Il a toujours été créé pendant ces périodes. C’est cet homme ou cette femme que les partis d’extrême droite présentent comme un sauveur aujourd’hui. On retrouve le même mécanisme avec la religion. Les extrémistes politiques et religieux plaisent aujourd’hui pour les mêmes raisons que les super héros ».

 

  • Dimanche 20 décembre à partir de 14h30 à la Librairie Le Rêve de l’escalier à Rouen. Entrée libre.