Dullin-Voltaire : une saison en 44 spectacles

par | 30 août 2021 | Vie culturelle

44 propositions composent la nouvelle saison 2021-2022 du théâtre Charles-Dullin à Grand-Quevilly et du centre culturel Voltaire à Déville-lès-Rouen.

« L’équilibre est différent ». La crise sanitaire a bouleversé les deux saisons précédentes et aura des influences sur les suivantes. Marie Dubuisson, directrice du théâtre Charles-Dullin à Grand-Quevilly et du centre culturel Voltaire à Déville-lès-Rouen, a construit la programmation de 2021-2022 avec des nouvelles équations. Il y a tout d’abord les différents reports des spectacles qui n’ont pu être joués. En tout une vingtaine avec Miossec, Idiomécanic avec Un Démocrate, Les Sea Girls, Gravity and Other Myths avec A Simple Face, Marion Matin et Le Grand Sot, La Feuille d’Automne avec Car/Men, Olivia Ruiz, LEA avec Murmurations ou le plongeon des étourneaux… et Stacey Kent qui clôt cette prochaine saison.

Une nouveauté : un soutien plus important aux compagnies normandes. « Nous sommes davantage axé sur la diffusion. Comme le plateau était disponible, nous avons organisé de nombreuses résidences et accueilli 17 compagnies de la région. Cela a créé d’autres liens et généré un travail en réseau devenu crucial. Nous avons envie de nous nourrir de cette expérience-là ». 

Le théâtre Charles-Dullin et le centre culturel Voltaire proposent ainsi sept spectacles en coproduction. La Maison illuminée d’Oswald Sallaberger confronte les Trois Contes de Flaubert et le Quatuor à cordes opus 31 de Beethoven dans un Flaubert illuminé. Moi Peau réécrit l’histoire de Victorine, le personnage féminin du Déjeuner sur l’herbe de Manet. Camille Hamel de Silence et Songe raconte l’histoire d’Anticyclone, une aventurière au pays de l’Ennui. Les Gros Ours sortent à nouveau La Boîte à musique avec ses jeux d’ombre et de lumière. Les quatre jongleurs du Théâtre Bascule tentent de trouver un équilibre entre rebonds et frottement. La compagnie Dodeka a imaginé une odyssée fantastique dans Alice a 17 ans. Le Théâtre des Crescité a eu La Folle Idée en pleine grève des enseignants.

Trois temps forts

Autres créations : Snow Thérapie est un huis clos, avec Alex Lutz et Julie Depardieu,, où un couple règle ses comptes devant leurs amis. Jean-Pierre Darroussin met Rimbaud en feu quand il s’agit de parler du monde. L’invention de nos vies de Johanna Boyé est une pièce chorale pour aborder des thèmes contemporains comme la réussite, la quête du bonheur et du pouvoir. Après La Machine de Turing, Benoît Solès revient avec La Maison du loup pour interroger l’écriture du Vagabond des étoiles, un roman de Jack London. La troupe emmenée par Jean-Christophe Hembert a triomphé cet été au château de Grignan avec Fracasse, une adaptation de l’ouvrage de Théophile Gautier.

La saison 2021-2022 est également ponctuée de trois temps forts. Dans Les Bruits d’hiver, Les Anges au plafond invitent 130 marionnettes à un Bal orchestré. Je Vous Aime de la compagnie Répète un peu pour voir est une déclaration d’amour en chansons. L’Insolite Mécanique « brasse de l’air » dans un groupe de personnages en acier. Le Théâtre Charles-Dullin et le centre culturel Voltaire proposent un Retour à la nature. Ce sera avec La Mâchoire 36 lors d’une promenade dans Une Forêt en bois, avec Les Mille Printemps dans une Yourte pour inventer une autre vie, avec La compagnie M42 dans Sauvages où une jeune femme va se réfugier seule dans la montagne.

5 Minutes avec toi s’adresse les 23 et 24 octobre aux enfants. Le Toutito Teatro qui s’empare de sujets sur la famille évoque la séparation dans Les Lapins aussi trainent des casseroles. Les Becs Verseurs relate la complicité entre un grand-père et sa petite fille dans Pépé Bernique. Shifts réalise une performance chorégraphique et musicale pour les tout-petits dans Les Sols. Enfin, le théâtre se mêle à la danse pour raconter l’arrivée d’un frère adopté, la cause de quelques Frissons.

Infos pratiques

À lire également