photo Poley Luard

photo Poley Luard

C’est le retour d’Akim Amara. La Haute-Normandie est devenue sa région d’adoption. C’est en effet à Rouen, au Kalif, que le chanteur bordelais, ex-Crésus, vient répéter avec les musiciens, ex-Radiosofa. Après un passage au Lundi du Kalif, aux Terrasses du jeudi cet été, Akim Amara assure vendredi 21 février la première partie du concert de La Maison Tellier à Barentin.

 

Une écriture. Pour écrire une chanson, il faut « oser, se laisser aller ». Pourtant, il y a beaucoup de retenue dans l’écriture d’Akim Amara. Il faut y ajouter de la poésie et de la douceur. Mais le sens des mots vient apporter un bon coup de griffe à un décor qui pourrait apparaître trop suave. C’est un véritable exercice d’équilibriste qu’Akim Amara parvient à réaliser.

Un texte d’Akim Amara ne commence jamais par la volonté d’exprimer une idée mais par « une phrase. J’essaie de trouver la punch line. Il y a des phases qui sonnent et cela déclenche le reste. Je me laisse surprendre et le sens de la chanson peut arriver à la fin ».

 

Un album. Six titres figurent sur un premier EP. Va, cours, vole et crève, disponible en version digitale, est empreint de mélancolie. Akim Amara le reconnaît : « j’ai rarement fait une chanson joyeuse. Tout cela est certainement lié à ce que l’on vit tous les jours. Si tout se passait bien, cela se saurait. Par ailleurs, j’ai été très influencé par les artistes contestataires comme les Stranglers ou les Clash, la musique mélancolique de Cure. C’était des mots et des intentions qui me touchaient ».

Dans cet EP, il y a des déceptions amoureuses, des désillusions, des colères, des horizons qui ne font que rétrécir, des fils barbelés qui percent les cœurs…

 

 

Une tournée. Après la sortie de l’album, place à la tournée. Une tournée qui se déroulera avec Julien Doré. L’auteur de Paris-Seychelles a aussi autour de lui quelques musiciens rouennais, Darko et Mathieu Pigné. « Je les ai suivis sur quelques dates, comme invité. Julien m’a proposé de faire quelques concerts avec lui ». Il y a en a neuf. Début de la tournée : le 26 février à Dijon.

 

  • Vendredi 21 février à 20h30 au théâtre Montdory à Barentin. Tarifs : 15 €, 12 €. Réservation au 02 32 94 90 23.
  • Mercredi 26 Février à La Vapeur, Dijon
  • Jeudi 27 Février à La Philharmonie, Luxembourg
  • Vendredi 28 Février à La Bourse du Travail, Lyon
  • Mardi 18 Mars à La Halle aux Grains, Toulouse
  • Mercredi 19 Mars au Fémina, Bordeaux
  • Jeudi 20 Mars à L’Atabal, Biarritz
  • Vendredi 11 Avril à La Cité des Congrès, Nantes
  • Vendredi 18 Avril au Théâtre Sebastopol, Lille
  • Vendredi 20 Juin au Théâtre du Jorat, Mézières (Suisse)

 

Lire aussi Amara au Kalif et l’interview de Helmut Tellier avant la sortie de Beauté pour tous