De Mozart à Casals : c’est une traversée de deux siècles que proposent six musiciens de l’orchestre de l’Opéra de Rouen/Haute-Normandie dimanche 9 février au Théâtre des Arts. Le violoncelle est le roi de ce concert.

 

Florent Audibert photo David Morganti

Florent Audibert
photo David Morganti

C’est une promenade longue de deux siècles avec, comme guide, le violoncelle. « Nous souhaitons mettre en valeur cet instrument, très émotionnel. Quand on l’écoute, on a l’impression que parle une personne. On peut entendre la voix la plus grave des hommes et la voix la plus aigue des femmes. Du violoncelle, on dit aussi qu’il est l’instrument du cœur parce qu’on le pose sur le cœur », explique Florent Audibert, violoncelliste.

Cette émotion, les six musiciens de l’orchestre de l’Opéra de Rouen/Haute-Normandie la recherchent à chaque concert. « Mon professeur me disait qu’il fallait la créer pour le public et non la ressentir. Quand on interprète un morceau virtuose, il ne faut pas se laisser submerger par l’émotion. Il faut la contrôler, tout comme la peur, l’anxiété… »

Ce concert est aussi l’occasion  de montrer toute l’évolution de l’instrument pendant ces deux siècles. « Le violoncelle arrive après la viole de gambe pour interpréter les parties graves. Depuis le XVIIe siècle, la technique n’a cessé d’évoluer pour aller de plus en plus vers l’aigu. Il est désormais possible de jouer des parties de violon. L’écriture a donc beaucoup changé ».

D’où ce répertoire large pour ressentir une belle palette d’émotion et mesurer les évolutions techniques. Les six musiciens interprètent une Sonate à quatre violoncelles de Mozart, la Suite Holberg d’Edvard Grieg, Canciones populares de Manuel de Falla, O vos Omnes de Pablo Casals. « Il a écrit beaucoup d’arrangements pour le violoncelle. Il a aussi monté un orchestre de violoncelles au début du XXe siècle ». Au programme également : des extraits de Carmen de Georges Bizet. « C’est un chef-d’œuvre », assure Florent Audibert qui a interprété la partition du Carmen Intime.

 

  • Les interprètes : Florent Audibert, Anaël Rousseau, Hélène Latour, Xavier Berlingen, Jacques Perez, Anne-Claire Choasson.
  • Dimanche 9 février à 16 heures au Théâtre des Arts à Rouen. Tarifs : 20 €, 10 €. Réservation au 02 35 98 74 78 ou sur www.operaderouen.fr